Le pouvoir du moment présent

Intuitiv

L’instant présent est le seul que vous vivez, toutes vos réelles sensations viennent de l’instant présent. Le plus souvent possible, reconnecter vous au moment présent, quand vous manger, sentez les aliments dans votre bouche, quand vous marchez, rester attentif à vos pas, à ce que vous voyez, à votre respiration. L’instant présent procure de la paix, c’est le seul moment où nous sommes vraiment. Vos sensations psychologiques, vos sentiments et émotions, elles, viennent du passé, ou de votre inconscient, qui est commandé par votre passé.

Votre inconscient.

thebestbrainpossible.com

Votre inconscient est une partie de votre esprit qui s’est construit sur tout ce qui s’est déjà passé, plus particulièrement pendant votre enfance. Votre inconscient est régi par les fausses croyances que vous vous êtes données. Par exemple, si vous vous faisiez souvent embêter à l’école. Et que vous ne vous n’êtes jamais défendu. Votre inconscient va certainement vous envoyer l’image que vous êtes une personne faible. Il va vous juger avec les yeux du conditionnel, les yeux du passé. Le problème, c’est que vous n’êtes pas celui que vous étiez hier, de même que vous ne pourrez jamais être celui que vous serez demain. Alors juger celui que vous êtes dans l’instant présent, avec les yeux de votre passé, est un fardeau quotidien, que vous vous obligez à supporter.

L’ego.

L’ego est la conscience que vous avez de vous, c’est ce que l’on perçoit de sa personnalité. Il cherche à s’identifier à des choses, de l’argent, de l’éducation, des religions ou groupes sociaux. Mais vous n’êtes rien de tout ça. Votre ego vous oblige à chercher des richesses extérieures, à l’opposé de votre trésor intérieur, votre conscience qui est une richesse.

L’ego drogue de la pensée.

Votre ego est régi par des dogmes, des idées reçues, des notions, du vrai et du faux, du bien et du mal. Et par ses pensées, qui sont faussés, dépassé et personnelle vous juger sans cesse. Vous n’aimez pas qu’il pleuve, car vous vous êtes toujours ennuyé pendant des jours de pluies. Vous n’aimez pas qu’il fasse beau, car la chaleur vous procure un sentiment d’inconfort.

Arrêter de dé-penser.

Apprendre à vivre dans le présent demande de faire taire ce flux insensé de penser, elles sont inutiles. Plus vous les alimentez plus vous laissez de place à la frustration, vous ne pouvez pas changer la météo, mais vous pouvez changer la façon que vous avez de la voir. En l’acceptant. Chaque moment est le moment présent, vous ne pouvez que le vivre. Ce n’est pas un état d’esprit défaitiste. Si vous tomber dans la boue, vous n’allez pas simplement l’accepter et rester coucher. Mais vous allez accepter que ce soit ce que vous vivez, que c’est le moment présent, vous allez vous relever, peut-être vous sentirez vous en colère d’être tombé. Mais vous accepterez que ce soit le passé, tout comme la colère qui appartient au passé, vous observerez ses sentiments révolus, et vous ne les relierez pas à vous.

Se séparer de son ego.

Nous avons observé que l’ego est dans le passé, si vous vivez dans l’instant présent, vous n’êtes plus l’ego, vous êtes-vous. Quand vous avez pris conscience que vous n’êtes pas la voix dans votre tête qui juge tout. Vous pourrez vous en dissocier. Cette voix va aussi vous envoyer des images, et des flash-back du passé « regardes ce que tu avais fait » « regardes ce qu’ils t’ont fait ». L’ego peut aussi imaginer ce qui se passera dans le futur, mais toujours avec les yeux du passé. Si votre ego vous dit, je suis une personne qui réfléchit trop. Jamais il ne pourra vous imaginer en étant quelqu’un d’harmonieux ou de paisible. Ces pensées, vous pouvez les observer, en prenant conscience que ce n’est pas vous, mais votre ego qui parle. En vous séparant de lui, vous lui enlevez le pouvoir qu’il a sur votre jugement, vous comprenez que vous n’êtes incapable de rien, mais que vous recevez simplement un jugement faussé de votre ego qui vous renvoi l’image du passé.

La souffrance disparaît dans la conscience.

Il faut observer le penseur, observer sa voix qui appartient au conditionnement mental, à notre jugement qui voit avec les yeux du passé. C’est la fin de la pensée impulsive, vous l’observer, mais vous vous n’identifiez pas à ça. Vous ne souffrirez plus de votre jugement, et les autres non plus, quand vous vous séparerez de l’ego. La douleur et la souffrance sont inévitables, tant que vous vous associez à votre mental. « Je pense donc je suis » est là une grande erreur de René Descartes. Nous, qui connaissons maintenant, la puissance de notre ego, pouvons affirmer que nous ne sommes pas nos pensées. Nous sommes les observateurs de notre ego. « Je me vois pensé, donc je suis. »

Il existe deux types de souffrance, celle que vous ressentez maintenant, et celle du passé. Cette souffrance est inutile. Faites de l’instant présent votre mire de tir. Ne supportez plus les problèmes antérieurs qui gâchent votre instant présent.

Le temps.

Le temps n’est pas précieux, car il n’est pas réel. Ce qui est précieux est l’instant présent. Le seul temps qui compte est le présent, le passé est fini, le futur n’a pas encore commencé. La valeur qu’à le temps à vos yeux est régit par votre ego, par votre inconscient qui voient le temps comme une ressource, qu’on peut perdre ou gagner. Mais ce n’est pas le cas, et le meilleur moyen de profiter du moment est de le vivre, rester connecter aux sensations qui vous entourent en vivant uniquement l’instant présent et votre conscience s’épanouira, votre ego, vos peurs et inquiétude s’éteindrons, peu à peu. Ce sera comme une renaissance pour vous, une nouvelle manière de vivre.

Les stratégies du mental pour éviter le moment présent.

Être libérée du temps, c’est de ne plus avoir besoin du passé pour s’identifier et ne plus regarder le futur pour se rassurer

Avoir besoin de boire de faire du shopping, de se divertir, ou d’entretenir des addictions vous obligent à vivre pour un plaisir éphémère. Quand on arrête soudainement d’entretenir ses plaisirs, l’ego vous envoie de la frustration, de la colère. Vous pensez que c’est normal et que vous devez juste supporter ses émotions. Mais c’est faux, le moment présent, lui représente la paix d’esprit, vous n’avez pas besoin de chercher les plaisirs éphémères, vous vivez chaque moment après l’autre.

La présence en tant qu’état.

Ce n’est que dans le maintenant, que vous êtes vous-même. Avez-vous déjà regardé en silence, la nature, les étoiles, un être aimer, et ressentie de la paix ? Cet état est atteignable à chaque instant en vivant le moment présent. Vous devez chaque jour, faire de votre mieux pour vous concentrer sur ce que vous vivez, sans forcément penser à autre chose. Si vous avez une idée que vous voulez explorer et que vous ne pouvez approfondir uniquement dans votre esprit, libre à vous d’y réfléchir, avec vos yeux, et non ceux de l’ego, vos yeux cherchent des idées, votre ego trouve des problèmes.

Merci à vous d’avoir lu mon article. Abonne-toi et retrouve moi pour tous les suivants.

Nara